7.1 Description du Modèle de Gestion

Le dessein de ce modèle de gestion participative interfonctionnelle est de permettre, à chaque acteur de l’entreprise, d’exprimer les améliorations qu’il peut apporter, directement ou indirectement, pour contribuer au succès de l’entreprise.  Cette contribution s’appuie sur sa perception de son environnement de travail, perception qui est, elle-même, intégrée dans l’environnement de l’entreprise.  En considérant ce double niveau de perception de la personne, cette innovation s’inscrit dans un management de type humaniste.

Ce modèle de gestion repose sur la mise en place d’un système interfonctionnel d’échanges d’informations qui offre aux acteurs de l’entreprise la possibilité de participer activement à son développement durable, grâce à leur proactivité.

Pour arriver à cette fin, 7 étapes sont envisagées pour créer une structure d’organisation proactive :

  1. déterminer suivant la mission et la vision de l’entreprise, à intervalles réguliers et de manière évolutive en fonction de la réalité des marchés, le cadre d’action de l’entreprise propre aux marchés de ses ressources et aux marchés de ses débouchés voir § 7.3 ;
  2. réaliser le diagnostic de l’entreprise :
    • l’environnement interne (portefeuille d’activité et organisation) et l’environnement externe (différents marchés concernés par l’activité),
    • les éléments internes à consolider et à développer, ainsi que les éléments externes à surveiller et les opportunités à considérer,
    • la gestion des processus,
    • la gestion des risques,
    • la gestion des systèmes de contrôle ;
  3. fixer les objectifs de l’entreprise en vue de prioriser les actions à mettre en œuvre ;
  4. énumérer l’ensemble des tâches à réaliser, les prioriser et les qualifier suivant 7 critères voir § 7.4 ;
  5. octroyer les tâches, et les responsabilités qui y sont liées, à chaque acteur de l’entreprise ;
  6. définir, de manière décompartimentée, le cadre de travail de chaque fonction et de chaque acteur de l’entreprise, qui décrit lui-même ses tâches à accomplir ;
  7. donner les moyens à chaque acteur de participer à l’évolution de l’entreprise en mettant en place une structure qui favorise son écoute.

Ces 7 étapes doivent être abordées suivant une approche holistique (les étapes s’intégrant dans une globalité) en fonction de l’évolution de l’entreprise.